Appel à la création d'un collectif de professionnels de l'écoute pour les victimes de catastrophes naturelles dans la Caraïbe

Soutien psychologique bénévole aux victimes d’Irma
Me contacter

Baie-Mahault, Guadeloupe, le Samedi 16 septembre

A l’attention des spécialistes des traumatismes psychologiques des Antilles françaises, d’Haïti, de la Guyane, de France et du Québec.

Ceci est un appel solennel à la création d’un collectif de psychanalystes et psychothérapeutes francophones spécialistes des psycho-traumatismes liés aux catastrophes naturelles dans le double but de venir en aide aux victimes d’Irma et d’apporter un renfort libéral aux cellules de crise médico-psychologiques mises en place par les institutions.

Chaque jour qui passe depuis Irma (et José) offre son lot de bonnes nouvelles et aussi, malheureusement, de désolations.

Les élans spontanés de solidarité ne manquent pas et viennent combler – tant que faire se peut – le temps dont les pouvoirs publics et les associations humanitaires ont besoin pour mettre en place des solutions fiables et durables de soutien et de prise en charges des victimes.

Parmi les constats inquiétants, il semble qu’il se joue une course contre la montre entre la mobilisation des bonnes volontés d’une part et d’autre part la maladie, la violence et la criminalité.

Je fais le constat, par les informations que je reçois chaque jour depuis Irma, que le bilan des victimes s’alourdit à Saint Martin et à Saint Barth. Il est urgent de mobiliser encore plus de bonnes volontés et d’apporter un renfort immédiat et agile aux dispositifs mis en place par les cellules institutionnelles de crise médico-psychologiques.

En effet, il y a les traumatismes psychologiques liés à l’épreuve d’Irma à proprement parler ; et il y a aussi les traumatismes liés aux conséquences d’Irma : l’extrême vulnérabilité des victimes dépossédées de tout, sans abris, blessées, endeuillées, les malades privés de soin ou de médicament, …

la précarité,

l’exode,

les maladies liées à l’accès limité à l’eau potable,

les risques d’épidémie,

les pillages,

la montée de la violence sous toutes ses formes …

Le risque d’être exposé à d’autres ouragans au cours des prochaines semaines n’est pas non plus à négliger, et il en sera de même chaque année.

D’importants dispositifs sont mis en place par les autorités et de nombreux bénévoles affluent de partout. Mais vu l’ampleur de la catastrophe, il me semble évident que tout élan spontané de générosité venant de professionnels de l’écoute (spécialistes des
thérapies brèves liées aux traumatismes psychologiques, puis de psychothérapeutes puis de psychanalystes et pourquoi pas de coach professionnels expérimentés) sera indéniablement bienvenu à court, moyen et long terme.

Nos spécialistes de l’accompagnement peuvent eux même devenir sinistrés … De surcroît nous serons soumis aux mêmes risques chaque année. Alors, pourquoi ne pas se préparer à être plus nombreux et plus réactifs? Se regrouper? Se former? Se tenir au courant? Agir?

Nous avons besoin de constituer des réserves de renforts solidaires et réactives de part leur proximité géographique. Les actions que nous menons aujourd’hui doivent pouvoir servir de façon durable à l’ensemble des populations touchées par les catastrophes naturelles.

C’est la raison pour laquelle je prends l’initiative par la présente annonce, de créer un collectif francophone de psychanalystes et psychologues spécialistes des psycho-traumatismes dans le but d’apporter une aide agile, immédiate et gratuite aux victimes de catastrophes naturelles dans la Caraïbe. Nous opérerons en coordination et en renfort des cellules de crises organisées par les autorités médico-psychologiques locales. Nous commençons avec Irma. Mais notre action aura pour enjeu de s’inscrire dans le temps.

Je lance également un appel solennel les spécialistes francophones des psycho- traumatismes de France métropolitaine, du Québec et de Guyane qui sont prêts à donner un peu de leur temps, aux victimes d’Irma (et de José), à m’appeler dès que possible au numéro communiqué à la fin de ce message.

Aujourd’hui 8 psychothérapeutes et psychanalystes ont répondu spontanément mon appel. Ils sont en Martinique, en Guadeloupe, à Haïti, à Paris, à Brest, à Grenoble et à Montpellier. Nous serons aussi créatifs qu’il le faudra pour que notre action soit utile et cohérente avec les actions mise en place par les autorités compétentes.

Les drames arrivés à Haïti ces dernières années nous montrent que nous ne pouvons pas nous contenter de nos propres ressources, ni d’être tributaire des aléas et impondérables liés à la fragilité de ponts aériens de 8000 km, aussi efficaces soient-
ils. Une union européenne sera déjà un grand pas. Mais le Québec par exemple offre un vivier de spécialistes francophones à environ 3 heures d’avion d’Haïti et 5 heures des Antilles Françaises. L’absence de décalage horaire avec les Antilles peut également représenter un atout pour les consultations en ligne.

  • Les objectifs immédiats du collectif des psychanalystes et psychologues francophones des Amériques seront au nombre de 5 :
    créer un espace de parole en dehors des horaires d’ouverture des structures institutionnelles,
  • recenser les victimes d’Irma ayant échappé au recensement des autorités,
  • diagnostiquer et réorienter les victimes vers les CMP ou les bénévoles les plus proches de leur lieu d’habitation,
  • faire preuve d’écoute et de créativité pour trouver des solutions aux différents problèmes qui se poseront à nous,
  • faire en sorte que notre engagement puisse s’inscrire dans le temps, car, comme vous le savez, les spécialistes du réchauffement climatique prévoient que les ouragans seront de plus en plus fréquents et de plus en plus intenses dans nos régions.

Je m’engage personnellement à fournir 12 heures par semaines de soutien gratuit aux victimes d’Irma et de coordination des spécialistes qui rejoindront le collectif …

Nous sommes le 16 septembre 2016. Le risque d’être exposé à d’autres ouragans au cours des prochaines semaines n’est pas à négliger; et il en sera de même chaque année dans toute la Caraïbe.

Alors ne tardez pas.
Dans l’attente de recevoir votre appel.

Grégory Canales
Psychanalyste et coach professionnel.
Membre de l’ALI (Association Lacanienne Internationale / Paris)
Superviseur solidaire et coach solidaire, délégué régional de l’EMCC Caraïbe
E-mail : gregory.canales@libsea.com
Mobile/ FaceTime/ WhatsApp : +33 663 215 802