Libsea – Cabinet de coaching professionnel et de psychothérapie – Questions fréquentes

Pourquoi le coaching ?

Un coaching vise un changement. Quelque soit ce dernier, il nécessite la création d’un accord entre ce que l’on est, ce que l’on fait et ce que l’on veut être. Pour y parvenir, le coach vous accompagne en vous aidant à trouver vos propres solutions, prendre des décisions et rester mobiliser sur vos objectifs.

Le coaching... pour qui ?

Le coaching s’adresse à ceux et celles qui ont la volonté d’être accompagné(e)s :

  •  dans le déploiement de son potentiel et de sa confiance personnelle : prendre conscience de ses ressources, développer sa légitimité, se mobiliser durablement sur ses objectifs
  • dans le développement de ses aptitudes relationnelles : développer son estime de soi pour se sentir à sa place quelque soit le contexte, prendre du recul sur sa façon de communiquer et en comprendre les impacts sur ses relations
  • dans sa capacité à initier et à vivre le changement : clarifier et définir ses objectifs, se mettre en mouvement pour concrétiser ses choix
  • dans sa capacité à gérer les transitions et leur part d’incertitude : transformer les changements non choisis en opportunité, bien vivre les fins de cycles (changement de statut professionnel ou personnel : séparation, retraite, licenciement, mutation)
  • dans la résolution d’une problématique personnelle ou professionnelle: prendre une décision, négocier, mieux communiquer, gérer un conflit, gérer le personnel et le professionnel, prendre du recul face aux pressions externes

Ces demandes sont bien souvent entremêlées et apparaissent à différents moments du coaching.

Le coaching... comment ?

Le coaching se fonde en premier lieu sur une relation de confiance et de non-jugement. Il s’agit de créer une alliance entre le coach et son client.

Le coach utilise l’écoute, les feed-back, le questionnement et des références théoriques qui favorisent la connaissance de soi.
Il sera alternativement ou simultanément un soutien, un confident, un miroir, un conseil, un facilitateur ou un catalyseur. Il pourra se montrer encourageant, rassurant ou confrontant.

Le cadre régulier des entretiens et la posture du coach permettent de s’extraire du quotidien et de s’ouvrir aux différents champs des possibles pour retrouver le sens que l’on souhaite donner à ses actes et à sa vie.

Les modalités :
Le premier entretien
Le coach et la client font connaissance et ce dernier exprime son attente vis-à-vis du coaching.
Après avoir entendu la demande, le coach faire partager les premiers éléments du contrat.
Grâce à cet entretien, chacun dispose des éléments pour donner suite ou non au coaching.

Le contrat
S’il est décidé de poursuivre le coaching, le coach propose alors un contrat précisant :

  • la demande du client et l’objectif du coaching,
  • la périodicité (de 2 à 4 semaines selon le contexte) et la durée des entretiens (45 mn, 1 h ou 1h30),
  • le coût des séances,
  • la durée envisageable du coaching ( de 3 à 12 mois).
Quelques exemples de sujets de coaching

Quelques exemples concrets

  • Changer d’orientation professionnelle, rechercher un emploi, développer son réseau,
  • Dépasser un échec, prendre une décision et faire un choix,
  • Se présenter à un concours, un casting ou un examen,
  • Réussir sa promotion, trouver sa légitimité en tant que manager, préparer une intervention, négocier un contrat…
  • Mener un projet à son terme, achever une thèse,
  • Pour un jeune, lycéen ou étudiant : trouver son orientation professionnelle, se motiver, sortir de la spirale de l’échec, gagner en confiance en soi et préparer son mental aux examens
  • Préparer et bien vivre se retraite.

Mettre fin à une addiction

Le coaching et la psychanalyse sont-ils incompatibles?

Cette question n’a pas de sens. Le coaching est une démarche courte qui vise à atteindre un objectifs atteignable en un temps défini. La psychanalyse est une démarche sur le moyen long terme qui implique une travail de fond assidu en réponse à une souffrance ou un souhait de mieux se connaître. Ce sont donc deux démarches très différentes qui n’ont pas les mêmes objectifs. Le coaching n’a aucune visée thérapeutique et (sauf cas d’escroquerie) il ne prétend pas se substituer à une psychothérapie comme la psychanalyse. De même, la psychanalyse est une démarche qui a une visée thérapeutique et une visée de meilleure connaissance de soi. Evoquer leur incompatibilité relève de l’ignorance ou de la fermeture d’esprit.

Une psychothérapie, c’est comme raconter ses problèmes à un ami ?

FAUX. Les échanges entre le thérapeute et la personne en thérapie sont orientés et visent des objectifs précis. Des liens, des ponts sont ainsi créés afin de dérouter les comportements répétitifs nuisibles. L’écoute attentive du psychologue fait partie de la thérapie, mais le psychologue intervient également : il pose des questions, vous aide à exprimer des sentiments et vous propose des exercices de PNL ou encore de l’hypnose si cela est opportun.

Il faut des années de thérapie pour avoir des résultats ?

FAUX. Une psychothérapie est un processus de changement et prend donc du temps. Une période de quelques mois à un an est généralement suffisante pour obtenir des résultats satisfaisants, tangibles et durables. Apprendre à se connaître peut prendre tu temps. Cela dépend du point de départ. Certains comportements « ennuyeux » peuvent être réglés très rapidement en fonction du cheminement déjà effectué par le patient et aussi de la perspicacité du praticien.

Se lancer dans une psychothérapie, c'est prendre le risque d'être jugé(e) et que mes propos soient répétés ?

FAUX. Tout ce que vous direz en séance restera confidentiel et sans jugement dans une totale bienveillance. Il s’agit de votre vie privée, qu’il m’est cher de protéger.

Combien de temps ma thérapie va-t-elle durer ?

Deux ou trois séances suffisent parfois à comprendre une situation de blocage. Certaines cures peuvent durer quelques semaines, d’autres quelques mois, voire quelques années. Une thérapie peut se suspendre et se reprendre, aussi souvent que de besoin. Ce temps est variable selon les patients et se détermine en accord avec chaque patient.

À quelle fréquence les séances ont-elles lieu ?

En général à un rythme d’une ou deux fois par semaine. La régularité est essentielle à l’efficacité.

Combien de temps une séance dure-t-elle ?

En moyenne 45 minutes. 30 minutes pour une psychanalyse. 1h20 pour une thérapie de couple.

Combien coûtent les séances ?

Le montant des séances est l’un des points abordés lors du premier entretien. Il dépend de la modalité thérapeutique et s’aligne sur les tarifs en vigueur en Guadeloupe. Le coût, pour le patient, doit rester cohérent avec ses possibilités financières.

Comment se fait le règlement ?

Le règlement se fait indifféremment par chèque ou en espèces, le Cabinet étant affilié des associations officielles encadrant l’exercice de la psychanalyse d’une part et du coaching professionnel d’autre part.

Les séances sont–elles remboursées ?

Non, sauf accord avec certaines mutuelles.

Comment faire si l'on souhaite consulter en toute discrétion ?

Il n’est pas honteux de consulter un psychanalyste.  Consulter est au contraire révélateur d’une instruction, d’une humilité et d’une volonté de progresser. Toutefois, certains patients connus du grand public tiennent à rester discrets. Cela tombe bien : le cabinet comporte 2 accès, et la salle d’attente est conçue pour que vous ne croisiez ni le patient précédent ni le suivant.

Faut-il une ordonnance pour vous consulter ?

Non. Même si de nombreux patients viennent sous les recommandations de médecins, mon rôle reste complémentaire à celui de la médecine. Avoir une dépression passagère, être en deuil ou en souffrance peut arriver à tout un chacun. En revanche, s’il me semble qu’un ou une patiente a besoin d’un soutien médical ou psychiatrique, je me permettrai de leur recommander de consulter. Les thérapies que je pratique ne peuvent prétendre en aucun cas se substituer à la médecine. Je suis avant tout un professionnel de la relation d’aide et du bien-être.

Est-il vrai que le psychanalyste écoute sans parler ?

Je règle mes interventions et mon écoute en fonction de chaque analysant.

Est-ce bien un travail psychanalytique qui convient à mon cas ?

Lors de notre premier entretien, les questions que je vous pose et vos réponses me permettent d’analyser votre demande et ce qu’elle sous-tend. A l’issue de cette séance, je suis en mesure de savoir si c’est une psychanalyse qui conviendra le mieux à votre demande? une thérapie brève analytique, comportementale ou systémique? un coaching de gestion du stress ? un coaching de transition?  ou une supervision par exemple ?